Page d accueil

Spécialiste des nouvelles & commentaires

Lorsqu'un flic frappe quelqu'un — un noir, mais ça c'est un hasard, et pour aucune raison valable, mais c'est un autre détail — avec sa...

Lorsqu'un flic frappe quelqu'un — un noir, mais ça c'est un hasard, et pour aucune raison valable, mais c'est un autre détail — avec sa matraque dans la région anale et lui "déchire le sphincter sur près de 10 centimètres", ce "n'est pas contraire aux règles de l'art".
Mais de quel art ? Eh bien de celui d'être flic, l'art très ancien (multiséculaire) de perpétuer le racisme, la négrophobie, la pauvrophobie, l'oppression et la répression ordinaires de la r̶é̶p̶u̶b̶l̶i̶q̶u̶e ploutocratie française.
10/05/2018

Envoyer commentaire

Votre nom et prénom *

Email *

Votre avis *

Nouvelles connexes